Maladie Traitement

Syndrome de Stevens-Johnson

Syndrome de Stevens-JohnsonSyndrome de Stevens-Johnson est une maladie rare, trouble grave de la peau et des muqueuses. Il s’agit généralement d’une réaction à un médicament ou d’une infection.Souvent, syndrome de Stevens-Johnson débute par des symptômes pseudo-grippaux, suivie d’une éruption cutanée rouge ou violacée douloureuse qui se propage et des cloques. Ensuite, la couche supérieure de la peau affectée meurt et jette.

Syndrome de Stevens-Johnson est une urgence médicale qui nécessite généralement une hospitalisation. Le traitement est axé sur l’élimination de la cause sous-jacente, le contrôle des symptômes et minimiser les complications.

La récupération après le syndrome de Stevens-Johnson peut prendre des semaines, voire des mois, en fonction de la gravité de votre état. Si elle a été causée par un médicament, vous devez éviter définitivement ce médicament et d’autres étroitement liée à elle.

Symptômes

Stevens-Johnson symptômes du syndrome comprennent:

  • Gonflement du visage
  • Gonflement de la langue
  • Urticaire
  • la douleur de la peau
  • Une éruption cutanée rouge ou pourpre qui se propage en quelques heures à quelques jours
  • Cloques sur la peau et les muqueuses de la bouche, le nez, les yeux et les organes génitaux
  • Effusion de votre peau

Si vous avez le syndrome de Stevens-Johnson, quelques jours avant l’apparition de l’éruption vous pouvez rencontrer:

  • Fièvre
  • Bouche et maux de gorge
  • Fatigue
  • Toux
  • Brûlure des yeux

Quand consulter un médecin

Syndrome de Stevens-Johnson nécessite une attention médicale immédiate. Obtenir des soins médicaux d’urgence si vous ressentez un des signes ou symptômes suivants:

  • La douleur de la peau très répandue inexpliquée
  • Gonflement du visage
  • Cloques sur la peau et les muqueuses
  • Urticaire
  • Gonflement de la langue
  • Une éruption cutanée rouge ou violacée peau que les écarts
  • Effusion de votre peau

Causes

Syndrome de Stevens-Johnson est une réaction rare et imprévisible. Votre médecin peut ne pas être en mesure d’identifier la cause exacte, mais en général, la condition est provoquée par un médicament ou une infection.

Médicaments et la thérapie des causes

Les médicaments qui peuvent causer le syndrome de Stevens-Johnson comprennent:

  • Les médicaments anti-goutte, comme l’allopurinol
  • Les analgésiques comme l’acétaminophène (Tylenol, autres), l’ibuprofène (Advil, Motrin IB, autres) et le naproxène sodique (Aleve)
  • Médicaments pour lutter contre l’infection, tels que la pénicilline
  • Médicaments pour traiter les crises d’épilepsie ou la maladie mentale (anticonvulsivants et les antipsychotiques)
  • La radiothérapie

Les causes infectieuses

Infections qui peuvent causer le syndrome de Stevens-Johnson comprennent:

  • Herpès (herpès simplex ou herpès zoster)
  • Pneumonie
  • HIV
  • Hépatite

Les facteurs de risque

Les facteurs qui augmentent votre risque de développer un syndrome de Stevens-Johnson comprennent:

  • Les infections virales.  Votre risque de syndrome de Stevens-Johnson peuvent être augmenté si vous avez une infection causée par un virus, comme l’herpès, la pneumonie virale, le VIH ou l’hépatite.
  • Affaiblissement du système immunitaire.  Si vous avez un système immunitaire affaibli, vous pouvez avoir un risque accru de syndrome de Stevens-Johnson. Votre système immunitaire peut être affectée par une greffe d’organe, le VIH / sida et les maladies auto-immunes, comme le lupus.
  • Une histoire de syndrome de Stevens-Johnson.  Si vous avez eu une forme de cette condition médicamenteuse, vous êtes à risque de récidive si vous utilisez ce médicament nouveau.
  • Une histoire familiale de syndrome de Stevens-Johnson.  Si un membre de la famille immédiate a eu le syndrome de Stevens-Johnson ou une affection connexe appelé nécrolyse épidermique toxique, vous pouvez être plus susceptibles de développer le syndrome de Stevens-Johnson trop.
  • Avoir un certain gène.  Si vous avez un gène appelé HLA-B 1502, vous avez un risque accru de syndrome de Stevens-Johnson, en particulier si vous prenez certains médicaments pour les convulsions ou une maladie mentale. Familles de chinois, d’Asie du Sud-Est ou d’origine indienne sont plus susceptibles de porter ce gène.

Complications

Stevens-Johnson complications du syndrome comprennent:

  • Infection de la peau secondaire (cellulite).  cellulite peut conduire à des complications potentiellement mortelles, y compris sepsis.
  • infection du sang (septicémie).  Sepsis survient lorsque les bactéries d’une infection, entrez votre circulation sanguine et se propagent dans tout le corps. Le sepsis est une condition potentiellement mortelle qui progresse rapidement que peut provoquer un choc et la défaillance d’organe.
  • Les problèmes oculaires.  L’éruption causée par le syndrome de Stevens-Johnson peut entraîner une inflammation dans vos yeux. Dans les cas bénins, ce qui peut provoquer des irritations et les yeux secs. Dans les cas graves, cela peut conduire à des dommages importants et la cicatrisation des tissus qui se traduit par une cécité.
  • Dommages aux organes internes.  C’est inhabituel pour cette condition d’affecter les organes internes. Mais il peut causer une inflammation des poumons, le cœur, les reins ou le foie.
  • Des lésions cutanées permanentes.  Lorsque votre peau repousse suivante syndrome de Stevens-Johnson, il peut avoir des bosses anormales et des colorants. Et vous pouvez avoir des cicatrices. Durable des problèmes de peau peut causer votre chute des cheveux, et vos ongles et les orteils ne peut pas se développer normalement.

Préparation pour votre rendez-vous

Syndrome de Stevens-Johnson est une condition médicale d’urgence. Si vous avez des signes et des symptômes, appeler le 911 ou l’aide médicale d’urgence, ou aller à la salle d’urgence immédiatement.

Si vous avez le temps avant de partir:

  • Mettez dans un sac en plastique tous les médicaments que vous avez pris au cours des trois dernières semaines,  y compris les médicaments sur ordonnance et en vente libre (sans ordonnance) des médicaments. Prenez le sac avec vous, car il peut aider à la figure de médecin ce qui a déclenché votre état.
  • Demandez à un membre de la famille ou un ami de venir,  si il ou elle est disponible immédiatement. Vous pouvez partager l’information pertinente sur la santé de vous-même avec lui ou elle, si cette personne peut vous aider quand vous parlez avec votre médecin.

Les questions que votre médecin peut poser sont les suivantes:

  • Avez-vous eu une maladie semblable à la grippe récemment?
  • Quelles sont les autres conditions médicales que vous avez?
  • Quels médicaments avez-vous pris au cours des trois dernières semaines?

Pendant que vous êtes à l’hôpital, vous aurez probablement des questions à votre médecin. Il pourrait aider à maintenir une liste de questions que vous avez, comme:

  • Quelle est la cause de mon état?
  • Comment puis-je éviter d’avoir à nouveau cette réaction?
  • Quelles restrictions dois-je suivre?
  • J’ai d’autres conditions médicales. Comment puis-je les gérer ensemble?
  • Combien de temps cela prendra-t-il ma peau à guérir?
  • Suis-je susceptible d’avoir des dommages permanents?

Tests et le diagnostic

Tests et procédures utilisées pour diagnostiquer le syndrome de Stevens-Johnson comprennent:

  • L’examen physique.  Souvent, les médecins peuvent identifier le syndrome de Stevens-Johnson sur la base de vos antécédents médicaux, un examen physique, et les signes et les symptômes de la maladie.
  • Test cutané.  Pour confirmer le diagnostic, votre médecin peut prélever un échantillon de peau pour les tests de laboratoire (biopsie).

Traitements et des médicaments

Syndrome de Stevens-Johnson nécessite une hospitalisation, souvent dans une unité de soins intensifs ou brûler.

Arrêt des médicaments non essentiels

La première et plus importante étape dans le traitement du syndrome de Stevens-Johnson est de cesser tous les médicaments qui peuvent être à l’origine il. Parce qu’il est difficile de déterminer qui exactement médicament peut être à l’origine du problème, votre médecin peut recommander que vous arrêtez de prendre tous les médicaments non essentiels.

Les soins de soutien

Les soins de soutien que vous êtes susceptibles de recevoir lors d’une hospitalisation comprend:

  • remplacement des fluides et de la nutrition.  Parce que la perte de la peau peut entraîner une perte importante de liquide de votre corps, en remplacement des fluides est une partie importante du traitement. Vous pouvez recevoir des fluides et nutriments à travers un tube placé par le nez et avancé dans votre estomac (sonde nasogastrique).
  • Soins des plaies.  Cool, compresses humides aideront à apaiser les ampoules pendant la guérison. Votre équipe de soins de santé peut retirer délicatement les peaux mortes et placer un pansement médicamenteux sur les zones touchées.
  • soins des yeux.  Vous pouvez également voir un spécialiste des yeux (ophtalmologiste).

Médicaments

Les médicaments couramment utilisés dans le traitement du syndrome de Stevens-Johnson comprennent:

  • Médicaments contre la douleur pour réduire l’inconfort
  • Médicaments pour soulager les démangeaisons (antihistaminiques)
  • Antibiotiques pour prévenir les infections, en cas de besoin
  • Médicaments pour réduire l’inflammation de la peau (stéroïdes topiques)

Si la cause sous-jacente du syndrome de Stevens-Johnson peut être éliminée et la réaction de la peau à l’arrêt, la nouvelle peau peuvent commencer à se développer sur la zone touchée en quelques jours. Dans les cas graves, le rétablissement complet peut prendre plusieurs mois.

Mode de vie et des remèdes maison

Si vous avez eu le syndrome de Stevens-Johnson, n’oubliez pas de:

  • Savoir ce qui a causé votre réaction.  Si votre état ​​de santé a été causé par un médicament, d’apprendre son nom et celui de médicaments étroitement liés.
  • Informez vos fournisseurs de soins de santé.  Dites à tous vos fournisseurs de soins de santé que vous avez des antécédents de syndrome de Stevens-Johnson. Si la réaction a été causé par un médicament, leur dire lequel.
  • Portez un bracelet ou un collier information médicale.  Vous avez des informations sur votre état ​​de santé et ce qu’il fait inscrit sur ​​un bracelet d’information médicale ou un collier. Toujours porter elle.

Prévention

  • Si vous êtes d’origine asiatique, envisager un test génétique avant de prendre certains médicaments.  Si vous êtes Chinois, descente d’Asie du Sud ou de l’Inde, en parler avec votre médecin avant de prendre la carbamazépine (Carbatrol, Tegretol). Ce médicament est utile pour traiter l’épilepsie, le trouble bipolaire et d’autres conditions.Mais les gens avec un gène appelé HLA-B 1502 ont un risque accru de syndrome de Stevens-Johnson si elles prennent ce médicament. La Food and Drug Administration recommande aux personnes d’origine asiatique des tests génétiques avant de prendre la carbamazépine.
  • Si vous avez eu cette condition, éviter le médicament qui l’a déclenchée . Si vous avez eu le syndrome de Stevens-Johnson et votre médecin vous a dit qu’il a été causé par un médicament, éviter ce médicament et d’autres comme lui. Cela est essentiel pour prévenir une récidive, qui est généralement plus sévère que le premier épisode et peut être fatale.Les membres de votre famille pourraient également vouloir éviter ce médicament parce que certaines formes de cette maladie ont un facteur de risque génétique.
Powered by: Wordpress