Maladie Traitement

La maladie de Whipple

La maladie de WhippleLa maladie de Whipple est une infection bactérienne rare qui affecte le plus souvent votre système gastro-intestinal. La maladie de Whipple interfère avec la digestion normale en altérant la répartition des aliments, tels que les graisses et les hydrates de carbone, et d’entraver la capacité de votre corps à absorber les nutriments.

La maladie de Whipple peut également infecter d’autres organes, y compris le cerveau, le cœur, les articulations et les yeux.

Sans traitement approprié, la maladie de Whipple peut être grave, voire mortelle. Cependant, une cure d’antibiotiques peut traiter la maladie de Whipple.

Symptômes

Signes et symptômes courants

Signes et symptômes gastro-intestinaux sont fréquents dans la maladie de Whipple et peuvent inclure:

  • Diarrhée
  • Crampes et douleurs abdominales, qui peuvent s’aggraver après les repas
  • La perte de poids, associée à la malabsorption des nutriments

D’autres signes fréquents et des symptômes associés à la maladie de Whipple comprennent:

  • L’inflammation des articulations, en particulier les chevilles, les genoux et les poignets
  • Fatigue
  • Faiblesse
  • Anémie

Signes et symptômes moins fréquents

Dans certains cas, les signes et les symptômes de la maladie de Whipple peuvent comprendre:

  • Fièvre
  • Toux
  • Des ganglions lymphatiques
  • Assombrissement de la peau (hyperpigmentation) dans les zones exposées au soleil et des cicatrices
  • Douleur à la poitrine
  • Hypertrophie de la rate

Signes et symptômes neurologiques peuvent inclure:

  • Difficulté à marcher
  • Déficience visuelle, y compris le manque de contrôle des mouvements oculaires
  • Saisies
  • Confusion
  • La perte de mémoire

Les symptômes ont tendance à se développer lentement sur une période de plusieurs années dans la plupart des personnes atteintes de cette maladie. Dans certains cas, des symptômes tels que des douleurs articulaires et la perte de poids, développent ans avant que les symptômes gastro-intestinaux qui conduisent au diagnostic.

Quand consulter un médecin

La maladie de Whipple est potentiellement mortelle, mais généralement traitables. Contactez votre médecin si vous présentez des signes ou des symptômes inhabituels, tels que la perte de poids inexpliquée ou des douleurs articulaires. Votre médecin peut effectuer des tests pour déterminer la cause de vos symptômes.

Même après l’infection est diagnostiquée et vous êtes sous traitement, informez votre médecin si vos symptômes ne s’améliorent pas. Parfois, un traitement antibiotique n’est pas efficace parce que les bactéries sont résistantes à ce médicament particulier que vous prenez.La maladie peut se reproduire, il est donc important de surveiller la réapparition des symptômes.

Causes

La cause de la maladie de Whipple est une infection par la bactérie Tropheryma whipplei. Cette bactérie affecte d’abord la muqueuse de l’intestin grêle, en formant de petites lésions au sein de la paroi intestinale. La bactérie endommage aussi l’amende, projections comme des cheveux (villosités) qui tapissent l’intestin grêle. Avec le temps, l’infection peut se propager à d’autres parties de votre corps.

Pas beaucoup est connu au sujet de la bactérie. Bien qu’il semble facile présents dans l’environnement, les scientifiques ne savent pas vraiment où il vient ni comment il est transmis à l’homme. Pas tout le monde qui porte la bactérie développe la maladie. Certains chercheurs pensent que les personnes atteintes de la maladie peuvent avoir un défaut génétique dans la réponse du système immunitaire qui les rend plus susceptibles de devenir malades après une exposition à la bactérie.

La maladie de Whipple est extrêmement rare.

Les facteurs de risque

Parce que si peu est connu au sujet de la bactérie qui cause la maladie de Whipple, facteurs de risque de la maladie n’ont pas été clairement identifiés. Sur la base de rapports disponibles, il semble plus susceptible d’affecter:

  • Hommes
  • Les personnes âgées de 40 à 60
  • Blancs en Amérique du Nord et en Europe

Complications

La doublure de l’intestin grêle a projections fines comme des cheveux (villosités) qui aident votre corps à absorber les nutriments. Maladie des dommages de Whipple la villosités, qui portent atteinte à l’absorption des nutriments. Les carences nutritionnelles sont fréquentes chez les personnes atteintes de la maladie de Whipple et peuvent entraîner de la fatigue, la faiblesse, la perte de poids et des douleurs articulaires.

La maladie de Whipple est une maladie progressive et potentiellement mortelle. Bien que l’infection est rare, les décès associés continuent d’être signalés, dus en grande partie à la fin des diagnostics et le traitement retardé. La mort est souvent causée par la propagation de l’infection du système nerveux central, ce qui peut causer des dommages irréversibles.

Préparation pour votre rendez-vous

Si vous avez des signes et symptômes communs à la maladie de Whipple, prendre rendez-vous avec votre médecin. La maladie de Whipple est rare, et les signes et les symptômes peuvent indiquer d’autres troubles, les plus courantes, de sorte qu’il peut être difficile à diagnostiquer.En conséquence, il est souvent diagnostiqué à un stade avancé. Cependant, un diagnostic précoce réduit le risque de graves risques de santé associés à ne pas traiter la condition.

Si votre médecin n’est pas sûr du diagnostic, il ou elle peut vous référer à un médecin qui se spécialise dans les maladies digestives ou un autre spécialiste basé sur les symptômes que vous rencontrez.

Voici quelques informations pour vous aider à vous préparer à votre rendez-vous, et de savoir à quoi s’attendre de votre médecin.

Informations à recueillir à l’avance

  • Notez vos symptômes,  y compris lorsque vous les remarqué et comment ils peuvent avoir changé ou s’est détériorée au fil du temps.
  • Notez vos renseignements médicaux clé,  y compris les autres conditions auxquelles vous avez été diagnostiqués et les noms de tous les médicaments, les vitamines et les suppléments que vous prenez.
  • Écrivez clés renseignements personnels,  y compris les changements récents ou les facteurs de stress dans votre vie. Ces facteurs peuvent être connectés à des signes et des symptômes digestifs.
  • Jetez un membre de la famille ou un ami long,  si possible. Quelqu’un qui vous accompagne souvenez peut-être quelque chose que vous avez manqué ou oublié.
  • Rédiger les questions à poser  à votre médecin. Création de votre liste de questions à l’avance peut vous aider à tirer le meilleur parti de votre temps avec votre médecin.

Les signes et les symptômes les plus courants de la maladie de Whipple, certaines questions fondamentales à poser à votre médecin:

  • Quelle est la cause la plus probable de mon état?
  • Y at-il d’autres causes possibles de mon état?
  • Quels sont les tests de diagnostic que j’ai besoin?
  • Quelle approche de traitement recommandez-vous?
  • J’ai d’autres conditions médicales. Comment puis-je les gérer ensemble?
  • Combien de temps pensez-vous que mes symptômes s’améliorent avec le traitement?
  • Pendant combien de temps vais-je prendre des médicaments?
  • Suis-je à risque de complications de cette affection?
  • Suis-je à risque de récidive?
  • Combien de fois avez-vous besoin de me voir pour la surveillance?
  • Dois-je changer mon alimentation?
  • Dois-je prendre des suppléments nutritionnels?
  • Y at-il des changements de style de vie que je peux faire pour aider à réduire ou gérer mes symptômes?

N’hésitez pas à poser d’autres questions que vous avez.

À quoi s’attendre de votre médecin

Un médecin qui vous voit pour la maladie de Whipple possible est susceptible de poser un certain nombre de questions, telles que:

  • Quels sont vos symptômes et quand avez-vous remarqué eux?
  • Demandez à vos symptômes empiré au fil du temps?
  • Vos symptômes sont généralement pire après un repas?
  • Avez-vous perdu du poids sans essayer?
  • Vos articulations douloureuses?
  • Êtes-vous vous sentez faible ou fatigué?
  • Avez-vous des difficultés à respirer ou une toux?
  • Avez-vous développé la confusion ou des problèmes de mémoire?
  • Avez-vous remarqué des problèmes avec vos yeux ou votre vision?
  • Quelqu’un at-il près de chez vous eu des signes ou des symptômes similaires récemment?
  • Avez-vous été diagnostiqué avec d’autres conditions médicales, y compris les allergies alimentaires?
  • Avez-vous des antécédents familiaux de troubles intestinaux ou d’un cancer du côlon?
  • Quels médicaments prenez-vous, y compris la prescription et over-the-médicaments en vente libre, les vitamines, les herbes et les suppléments?
  • Etes-vous allergique à un médicament?

Tests et le diagnostic

Le procédé de diagnostic de la maladie de Whipple comprend typiquement les tests suivants:

  • . Examen physique  Votre médecin va probablement commencer par un examen physique, à la recherche de signes et symptômes qui suggèrent la présence de cette maladie – par exemple, des douleurs abdominales et noircissement de la peau, en particulier sur les parties exposées au soleil de votre corps.
  • La biopsie.  Une étape importante dans le diagnostic de la maladie de Whipple est de prendre un échantillon de tissu (biopsie), habituellement à partir de la muqueuse de l’intestin grêle. Pour ce faire, votre médecin effectue généralement une endoscopie digestive haute. La procédure utilise une application flexible mince qui passe par la bouche, de la gorge, de l’œsophage et de l’estomac à l’intestin grêle. Le champ d’application permet à votre médecin de visualiser vos voies digestives et obtenir des biopsies.Au cours de la procédure, les échantillons de tissus sont retirés de plusieurs sites intestinaux. Ce tissu est examiné au microscope pour la présence de bactéries pathogènes et de leurs lésions, et en particulier pour les bactéries Tropheryma whipplei.Si les biopsies de l’intestin grêle ne confirment pas le diagnostic, votre médecin pourrait biopsie un ganglion lymphatique ou effectuer d’autres tests.

    Un test ADN connu comme la réaction en chaîne de la polymérase, qui est disponible dans certains centres médicaux, peut détecter Tropheryma whipplei bactéries dans les échantillons de biopsie ou d’échantillons de liquide céphalo-rachidien.

  • Les analyses de sang.  Votre médecin peut également prescrire des tests sanguins, comme un hémogramme. Des tests sanguins peuvent détecter certaines conditions associées à la maladie de Whipple, notamment l’anémie, qui est une diminution du nombre de globules rouges, et de faibles concentrations de l’albumine, une protéine dans le sang.

Traitements et des médicaments

Le traitement de la maladie de Whipple est avec des antibiotiques, soit seul, soit en combinaison, ce qui peut détruire les bactéries causant l’infection.

Le traitement est de longue durée, généralement d’une durée d’un an ou deux, dans le but de détruire les bactéries. Mais le soulagement des symptômes est généralement beaucoup plus rapide, souvent dans la première semaine ou deux. La plupart des gens avec pas de cerveau ou de complications du système nerveux se rétablissent complètement après un cycle complet d’antibiotiques.

Lors du choix d’antibiotiques, les médecins choisissent souvent ceux qui non seulement effacer les infections du tractus intestinal, mais aussi traverser la barrière hémato-encéphalique – une couche de tissu autour de votre cerveau – afin d’éliminer les bactéries qui auraient pénétré votre cerveau et le système nerveux central .

En raison de l’utilisation prolongée d’antibiotiques, votre médecin devra surveiller votre état de santé pour le développement de la résistance aux médicaments. Si vous faites une rechute pendant le traitement, votre médecin peut changer vos antibiotiques.

Traitement pour les cas standards

Dans la plupart des cas, le traitement de la maladie de Whipple commence avec 14 jours de perfusion intraveineuse (IV) de la ceftriaxone (Rocephin). Après que la thérapie initiale, vous aurez probablement prendre un cours oral de sulfaméthoxazole-triméthoprime, ou SMX-TMP, (Bactrim, Septra), pour un à deux ans. Une durée plus courte de traitement antibiotique peut entraîner une rechute.

Les effets secondaires possibles de la ceftriaxone et SMX-TMP comprennent la diarrhée légère, nausées et vomissements.

Traitement pour les cas graves

Si vous avez des symptômes neurologiques, vous pouvez commencer immédiatement sur un 12 – à cours de 18 mois de doxycycline par voie orale (Vibramycine) combiné avec le médicament antipaludique hydroxychloroquine (Plaquenil). Vous serez également donné des antibiotiques à long terme qui peuvent entrer dans le liquide céphalo-rachidien et le cerveau, comme TMP-SMX.

Les effets secondaires possibles de la doxycycline comprennent la perte d’appétit, des nausées, des vomissements et la sensibilité à la lumière du soleil. Hydroxychloroquine peut causer la perte d’appétit, diarrhée, maux de tête, des crampes d’estomac et des vertiges.

Le soulagement des symptômes

Vos symptômes devraient s’améliorer en une à deux semaines de traitement antibiotique et disparaître entièrement dans environ un mois.

Mais même si les symptômes s’améliorent rapidement, d’autres tests de laboratoire peuvent révéler la présence de la bactérie pour deux ans ou plus après le début de la prise d’antibiotiques. Des tests de suivi aidera votre médecin à déterminer si vous pouvez arrêter de prendre des antibiotiques. Un suivi régulier peut également indiquer le développement d’une résistance à un médicament particulier, souvent traduit par une absence d’amélioration de vos symptômes.

Même après un traitement réussi, la maladie de Whipple peut se reproduire. Les médecins conseillent généralement des contrôles réguliers. Si vous avez vécu une récidive, vous aurez besoin de répéter le traitement antibiotique.

La prise de suppléments

En raison des difficultés nutriments absorption associés à la maladie de Whipple, votre médecin peut vous recommander de prendre suppléments vitaminiques et minéraux pour assurer une nutrition adéquate. Votre corps peut exiger un supplément de vitamine D, acide folique, le calcium, le fer et le magnésium.

Powered by: Wordpress